Pourquoi la pollution routière pourrait aggraver la chute des cheveux chez l’homme ?

Le trajet quotidien qu’endurent des millions d’automobilistes dans le monde pourrait être bien pire qu’on ne le pensait. En plus d’être d’une monotonie à couper le souffle, le fait de progresser lentement dans la circulation pourrait en fait être une cause de perte de cheveux.

Cela est dû aux polluants présents dans l’air – en particulier ceux provenant des gaz d’échappement – qui, selon une nouvelle étude menée par des scientifiques américains, sont présents à l’intérieur des véhicules en quantités bien plus importantes qu’on ne le pensait.

Les gouvernements surveillent régulièrement les niveaux de pollution au bord des routes, mais une équipe de recherche s’est demandée si ces niveaux reflétaient réellement ce à quoi les conducteurs et les passagers étaient exposés à l’intérieur de leur véhicule.

30 automobilistes recrutés

Pour tester cette hypothèse, les scientifiques ont créé un dispositif qui pouvait être attaché au siège du passager d’une voiture et prendre des mesures pendant le trajet quotidien. Ils ont choisi Atlanta, en Géorgie, célèbre pour ses embouteillages et la dépendance des gens à la voiture pour se déplacer, comme site d’essai et ont recruté 30 automobilistes pour y participer.

Les résultats de cet essai à petite échelle ont été stupéfiants : le dispositif installé à l’intérieur de la voiture a mesuré jusqu’à deux fois plus de particules que les capteurs installés au bord de la route. En outre, les chercheurs ont constaté que cette pollution contenait deux fois plus de substances chimiques à l’origine du stress oxydatif.

Le stress oxydatif et la perte de cheveux sont devenus inextricablement liés ces derniers temps, les scientifiques cherchant à comprendre pourquoi il pourrait être une cause de la calvitie masculine, une maladie génétique.

Le stress oxydatif est défini comme “un état de tension physiologique ou psychologique causé par des stimuli défavorables, physiques, mentaux ou émotionnels, internes ou externes, qui tendent à perturber le fonctionnement d’un organisme et que celui-ci cherche naturellement à éviter”.

C’est précisément ce que les gens cherchent à contrer lorsqu’ils font le plein d’antioxydants, mais il apparaît aujourd’hui que les automobilistes, en particulier, n’en font peut-être pas assez.

Des experts médicaux ont étudié les liens entre le stress oxydatif et l’alopécie androgénétique (calvitie masculine), ces derniers suggérant qu’il peut entraîner une perte de cheveux “précoce” ou “prématurée” chez l’homme. Cette affection courante est qualifiée de “précoce” ou de “prématurée” lorsque des signes d’éclaircissement des cheveux sur le dessus du cuir chevelu et/ou de recul de la ligne des cheveux apparaissent alors que l’homme est dans l’adolescence ou au début de la vingtaine.)

L’équipe de Londres, quant à elle, a travaillé sur un rapport intitulé “Oxidative Stress-Associated Senescence in Dermal Papilla Cells of Men with Androgenetic Alopecia”.

Traiter la perte de cheveux de manière holistique

Un certain nombre de facteurs liés à l’environnement et au mode de vie sont connus pour accélérer l’apparition de cette affection héréditaire chez les hommes qui y sont génétiquement prédisposés, ou pour augmenter la chute des cheveux chez les hommes déjà atteints de calvitie.

Ils le font en imposant un “stress” à l’organisme et englobent des problèmes persistants aussi variés qu’un régime alimentaire pauvre ou déséquilibré, le tabagisme, un manque de sommeil et une réaction à des drogues, y compris des médicaments sur ordonnance, ou un événement traumatisant – d’un accident de voiture à un divorce ou un deuil. Étant donné que les milléniaux seraient la génération la plus stressée, il n’est peut-être pas surprenant de constater une augmentation de la perte prématurée de cheveux, en particulier chez les jeunes hommes, bien que les femmes soient également touchées. La greffe de cheveux fait partie des moyens pour traiter cette chute de cheveux. Le prix de la greffe de cheveux est de plus en plus abordable.

 

Découvrez ensuite, les raisons du gonflement après la transplantation capillaire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *