Family office : ce qu’il faut savoir sur ce monde discret

Peu connu du grand public, family office est une organisation œuvrant pour les intérêts patrimoniaux d’une ou plusieurs familles. Existante depuis 2001, lors de la création de l’Association Française du Family Office (AFFO), cette dénomination désigne l’ensemble des services s’apparentant à la gestion de patrimoines des familles fortunées. Si ce domaine vous intéresse, cet article traite les points essentiels à savoir le concernant.

Qu’est-ce qu’on entend par Family office ?

Bernard Camblain, le fondateur et président d’honneur de l’AFFO définit cette entité comme « une organisation qui contribue à pérenniser sur le long terme l’harmonie et le patrimoine familiaux ». En général, les riches familles ont décidé de compter sur ce type d’entreprise financier afin d’avoir les produits adéquats pour répondre à leur besoin.

Dans cette optique, elle a d’abord pour obligation d’ériger des stratégies d’investissements performants. Ensuite, il lui incombe de planifier une politique fiscale efficiente. Et pour finir, de concevoir un programme stratégique de continuité. Ce n’est qu’en respectant ces règles basiques qu’elle trouve tout son intérêt.

Quel est le rôle d’une telle entité ?

Afin de pouvoir adhérer à cette organisation, un intéressé est supposé détenir un patrimoine d’au moins 30 millions de dollars. En qualité de chef d’orchestre, cette communauté financière assure la protection des intérêts de la famille sur le long terme, tout en préservant l’harmonie familiale durant les périodes sombres. Plus concrètement, le métier de Family Office consiste à harmoniser une vision globale et transgénérationnelle du patrimoine de la famille. Il est souvent amené à jouer le rôle de conseiller financier, fiscaliste, avocat, ou encore spécialiste en immobilier.

Family office

Entouré d’expert dans différents domaines, cet acteur est mandaté de répondre aux besoins de ses clients, selon les termes du contrat signé entre les deux parties. Son activité peut être résumée comme suit :

  • Concevoir et suggérer une stratégie d’investissement et de gestion à la famille cliente,
  • procéder à des opérations d’investissement et/ou désinvestissement,
  • rééquilibrer le portefeuille client,
  • assurer une fiscalité optimale pour les investissements,
  • planifier une stratégie successorale,
  • Exécuter la politique philanthropique de la famille.

Quelles sont les formes existantes ?

Rien ne préconise que ce métier soit strictement réservé aux grandes familles fortunées. Cependant, le tarif d’adhésion reste assez élevé pour le tenir hors de portée du grand public. On retrouve cette organisation sous deux formes bien distinctes.

D’un côté, il y a le single family office. Comme son nom le suggère, cet expert exerce son activité pour le compte d’une seule famille. Il a la charge de gérer tous les problèmes liés à la détention d’un patrimoine. Cette perspective est la plus pratique, car il reste le seul interlocuteur de la famille en cas de souci. Il est apte à résoudre les préoccupations autant juridiques que fiscales de ses clients.

De l’autre, on retrouve le multifamily office. Cette seconde catégorie est au service de plusieurs familles. Elle est plus avantageuse sur le plan économique, étant donné que la mutualisation des coûts entre différents clients participe à réduire les frais de gestion courante.

Découvrez d’autres articles intéressants sur ce site.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *